Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes auteurs favoris

J'aime Bien:

15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 13:59

Je ne suis pas parvenue à rentrer dans l'histoire. J'ai beaucoup aimé certains prix Femina ("Une vie française", "Où on va papa?"), d'autres pas du tout ("Personne"), je n'insiste pas me disant que celui-ci sera dans la catégorie "j'aime pas"

lapeyre.gifLa vie est brève et le désir sans fin est un livre sur les affres de l’amour, vues du point de vue masculin. Il met en scène deux hommes, l’un marié, à Paris, l’autre pas, à Londres, tous les deux amoureux de la même femme, assez énigmatique, et qui va de l’un à l’autre. Il y a celui qui hésite, et celui qui attend, tous les deux souffrent.
Comment choisir ? Qui choisir ? Ce roman est l’histoire d’une inépuisable et inéluctable souffrance amoureuse plus forte que tout. Et elle est racontée de l’inimitable manière qu’à Patrick Lapeyre de la vie comme elle ne va pas. Petites touches d’une acuité et d’une intelligence qui laissent confondu.
Événements apparemment anodins qui ne le sont en fait pas du tout. Poétique de la métaphore, métaphores tellement inattendues et qui sont en réalité rien moins, une à une et peu à peu, qu’une pensée du monde. Humour profondément lucide et humain, généreux. D’où vient, lisant ce livre d’une insondable mélancolie que l’on ne puisse faire autrement que sourire, constamment sourire. Peut-être du bonheur d’avoir été reconnu ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires